Blouse Marthe noire à triangles

Au départ, je n’étais pas vraiment convaincue de la coupe de la blouse Marthe. Je la voyais sur plusieurs blogs, et je dois dire que si je trouvais souvent qu’elle était plutôt flatteuse sur les autres, j’avais un gros doute qu’elle corresponde à ma silhouette.

 

Bon, et puis quand même, j’ai vu beaucoup de modèles et de réalisations, j’ai eu envie de tenter. Avec un patron PDF, on ne prends pas non plus un très grand risque.

 

Surtout que j’ai dégotté un tissu chez Toto, souple et un peu lourd, en promotion, qui me semblait correspondre au patron. Je pense que me concernant, il me faut impérativement un tissu fin et souple, sous peine de me retrouver avec des épaisseurs à des endroits non souhaitées.

 

Je me suis donc lancée dans l’assemblage des feuilles imprimées, choisi une taille 42, et découpé mon tissu. J’ai eu un peu peur de la transparence, je l’ai donc doublé avec une mousseline noir sur le devant et sur le dos.

 

J’ai utilisé ma surjeteuse pour faire un roulotté en bas du volant.

 

J’ai réalisé un petit ourlet à l’encolure et aux manches.

 

Et puis finalement, je suis très contente de ma blouse. Par contre, nous sommes en hiver, et pour les jours les plus froids, il faudra que je porte quelque chose en-dessous, car on a vite fait de ressentir tous les courants d’air! C’est simple, en la portant, on a parfois l’impression d’avoir le ventre nu.

 

Je me dis qu’en été ça doit être vraiment agréable avec des manches courtes, je recommencerai!

 

Patron: Patron PDF de la blouse Marthe de République du Chiffon, à 7,60€. Taille 42.

 

Fournitures:
– 180 cm de tissu léger et souple noir avec triangles or et crème trouvé chez Toto, en solde, au poids (- de 3€).
– 60 cm de mousseline noire pour doubler le devant et le dos à 4,90€/m chez Myrtille.
– 1 petite chute de jersey noir pour l’étiquette
– peinture textile or au pinceau pour le Chiche Boum Boum.

 

Prix approximatif: moins de 7€, sans compter le patron.

 

P1040839 P1040841 P1040838 P1040854
Publicités

Blouse d’école

Parmi la liste des fournitures nécessaires en CP, il faut une blouse pour protéger les habits lorsqu’ils font des activités pouvant être salissantes (de la peinture par exemple).
J’ai donc décidé d’en coudre une pour Marceau.

 

Je ne l’ai pas blogué, mais j’ai également fait une blouse semblable pour Chloé durant l’été (la blouse était déjà sur la liste de fournitures).

 

Je suis partie de la blouse Alkes du livre Grains de couture pour enfants, en taille 8 ans, particulièrement bien adaptée. Elle est un peu grande, mais au moins elle protège bien.

 

2 pressions en plastique rouge en forme d’étoile dans le dos permettent de la fermer tout en laissant l’enfant libre de ses mouvements.

 

C’est un modèle à poche ventrale, que j’ai également fermée avec une pression en plastique rouge en forme d’étoile.

 

Sur la poche, j’ai utilisé du flock rouge (aspect velours donc) pour mon Chiche Boum Boum, découpé aux ciseaux, et thermocollé. La pression en forme d’étoile marque le point sur le i.

 

Patron : Tablier Alkes du livre Grains de couture pour enfants de Ivanne Soufflet. Taille 8 ans.

 

Fournitures:

– coton vichy bleu et blanc acheté au poids chez Toto il y a longtemps.
– coton turquoise.
– flock rouge.
– biais élastique turquoise à l’encolure, aux poignets (froncé) et en bas de la blouse.
– petit morceau de biais rouge pour la poche.
– 3 pressions en plastique rouge en forme d’étoile.

 

20140918_074430

 

EDIT du 03/07/2015: j’ai récupéré la blouse après une année scolaire entière. Je crois qu’elle a bien servi!! Après un petit trempage dans une bassine, un peu de savon de Marseille sur les plus grosses tâches, puis un cycle de lessive dans la machine à laver, je l’ai à peu près récupérée, mais pas tout à fait. Au moins, ça a été une couture utile! 🙂
20150724_071956 20150724_072005 20150724_072012 20150724_072101 20150724_072122 20150724_072205

 

J’en profite pour vous mettre les photos de la blouse de Chloé, récupérée en même temps, un peu tâchée également. J’ai utilisé un tissu gris déperlant, des petites chutes et du biais de Liberty Mitsi rouge/rose, des pressions étoile en plastique, et un peu de crayon textile blanc nacré ou doré:
20150724_072238 20150724_072243 20150724_072256 20150724_072401

Lunch Box

J’emporte régulièrement une gamelle pour manger le midi au boulot.
Ca permet de consommer les restes, de réduire la pause midi et ça évite de devoir prendre la voiture.

 

Jusqu’ici, je prenais un simple sac en plastique à défaut d’avoir une vrai lunch box.
Puis je me suis décidée à m’en coudre une.

 

Pas de patron particulier, je suis plutôt partie de la taille de mes boites en plastique, en prévoyant de pouvoir en mettre 2 côte à côte.

 

J’ai donc très rapidement dessiné ça:
S Mémo_01

 

A partir de là, j’ai coupé mon tissu extérieur et intérieur, ainsi qu’un sac plastique isotherme de grande surface en guise de triplure. Je voulais en effet avoir un léger effet isotherme le temps de faire la route et de mettre ma lunch box dans les frigos du boulot.

 

J’ai donc coupé dans chaque tissu:
– 2 rectangles de 20cmx36cm pour la face supérieure et le dessous,
– un rectangle de 16cmx36cm pour le dos,
– un rectangle de 16cmx76cm pour l’ensemble côtés+devant.

 

Je voulais pouvoir ouvrir la fermeture éclair à l’aide de 2 curseurs, un peu comme une valise. J’ai acheté une fermeture éclair au mètre, sur laquelle les 2 curseurs se trouvaient dos à dos.
Une vendeuse chez Myrtille m’a aidée à retourner l’un des curseurs pour qu’ils se trouvent en « bouche à bouche ». Je ne sais pas si je saurais refaire, mais en gros elle a retiré le curseur par un des bouts, a coupé en biais la partie gauche, engagé le curseur sur la partie droite… heureusement qu’elle était là!

 

Un gros passepoil noir vient souligner l’ouverture de la lunch box.

 

Et bien sûr, je n’ai pas oublié d’ajouter mon Chiche Boum Boum au dos, des fois que quiconque se trompe et ose penser que la lunch box est la sienne! 😉

 

Patrons: patron maison

 

Fournitures:
– coton enduit noir, gris et rouge avec des pommes acheté chez Myrtille.
– imperméable bordeaux irisé trouvé chez Myrtille.
– sac isotherme de grande surface.
– grande fermeture éclair rouge avec 2 curseurs en face à face.
– sangle de coton.
– gros passepoil noir.
– chute de coton noir customisé à la peinture textile blanche et pochoir.

 

20150716_070646 20150716_070658 20150716_070744 20150716_070757 20150716_070826

Sacoche en simili-cuir

Je couds assez rarement pour mon homme.
Difficile de lui faire des vêtements, il n’a pas forcément une taille « standard » pour les patrons que je peux trouver dans les livres pour homme.
Je lui ai quand même fait quelques petites choses, jamais bloguées : un polo un peu raté, un pantalon de pyjama pas mal porté…

 

Ici, à sa demande, je suis repartie d’une sacoche commerciale dont il se servait pour transporter ses affaires. J’ai fait mon patron (pas très difficile, ce ne sont que des rectangles, ou presque).

 

Il s’agit donc d’une sacoche avec rabat, avec 2 poches sur le devant.

 

A l’intérieur, j’ai inclus une poche avec fermeture éclair dans la doublure, ainsi qu’un lien avec mousqueton sur le côté permettant d’y accrocher des clefs ou un badge.

 

J’ai quand même ajouté un protège épaule qui n’existait pas sur le modèle initial, en bidouillant ce que j’avais pu voir sur le net. J’ai d’ailleurs eu un peu de mal à faire quelque chose de propre avec le biais en simili-cuir dans les arrondis…

 

Bien sûr, j’ai ajouté ma « patte » sur le devant du modèle, ainsi que sous le rabat, au niveau des poches.
Sur le rabat, j’ai cousu un carré découpé aux ciseaux cranteurs dans un simili cuir lisse gris. J’ai également découpé un carré dans un sac à patate orange que j’avais gardé. Enfin, à l’aide d’un ruban gris, j’ai écris Chiche boum BOUM, que j’ai maintenu en place à l’aide d’un point zig-zag en fil jaune fluo.
Sous le rabat, on trouve sur toute la largeur un grand rectangle de jersey noir sur lequel est écrit au pochoir et à la peinture textile dorée mon Chiche Boum Boum.
Impossible de passer à côté du fait maison !…

 

Le sac peut être fermé à l’intérieur avec un fermoir aimanté et le rabat peut être maintenu avec un petit velcro.

 

J’aurais voulu avoir fini pour son anniversaire fin avril, mais je suis contente du résultat, ça valait le coup (je crois) d’attendre quelques jours de plus!

 

Très content, mon homme m’a quand même demandé ensuite d’ajouter quelque chose sur le rabat, il trouvait qu’il manquait quelque chose.

 

Je lui ai donc cousu en diagonale, non visible sur les photos, une bande réfléchissante de 2cm ourlée de biais jaune fluo. Il a fallu que je découse un peu le biais autour du rabat pour y glisser ensuite ma bande réfléchissante. Du coup, on voit aussi ma couture de l’autre côté du rabat, moi qui avais pris soin de tout camoufler en doublant d’un simili-cuir noir…

 

Patron: patron maison à partir d’une sacoche existante

 

Fournitures:
– simili daim gris.
– simili cuir noir à picots gris (coupon acheté chez Ecolaine).
– simili cuir noir.
– simili cuir gris lisse.
– sac à patate orange
– ruban gris + fil jaune fluo pour écrire Chiche boum BOUM
– passepoil en simlili cuir noir.
– biais jaune fluo et biais noir.
– polyester gris rayé argent pour la doublure.
– fermeture éclair noire.
– sangle polypropylène noire pour la bandoulière avec les anneaux correspondants.
– jersey noir et peinture textile couleur or au pochoir
– petite bande de velcro noir pour maintenir le rabat fermé
– fermoir aimanté pour l’intérieur

 

Image Image Image Image Image

 

EDIT du 17/07/2015: voici une photo du sac ayant vécu, mais qui montre ce que j’ai ajouté sur le rabat:
20150717_070224

Chemise Burda bleue

Jusqu’ici, je n’avais pas réalisé de chemise classique. Un Burda de septembre 2009 que j’avais dans mes affaires m’en a donné l’occasion et je me suis lancée. Beaucoup de pièces à découper, mais le résultat est plutôt plaisant. La chemise est bien coupée.
Ca me donne envie de recommencer, mais en total Liberty cette fois… j’ai vu plusieurs modèles sur le net (pas forcément avec ce patron, mais c’est pour le principe!) qui me plaisaient!

 

Patron: chemise 105 du magazine burdastyle de septembre 2009. Taille 42

 

Fournitures:
– Coton chintz bleu marine
– chutes de Liberty Mitsi bleu
– passepoil de Liberty Mitsi bleu
– jeans rouge pour l’étiquette
– peinture textile blanche réalisée avec pochoir

 

P1040813 P1040814 P1040815

Tshirt Plantain col bénitier

Décidément, je suis très inspirée par Deer And Doe en ce moment!

 

Cette fois, j’ai eu envie de reprendre le tshirt Plantain pour en faire un tshirt à col bénitier, manches courtes. Je me suis inspirée d’un Burda dans lequel on trouve un tshirt à col bénitier.

 

J’ai donc modifié le devant en le faisant pivoter et en ajoutant de la matière. Un revers est prévu au niveau de l’encolure pour ne pas voir l’envers du tissu. Pour cela, on double l’épaule avant de la coudre avec l’épaule dos.

 

Le rendu de ce tshirt est un peu décevant, mais c’est de ma faute. En effet, j’ai utilisé un tissu noir avec des reflets or, mais  non extensible. Je l’ai doublé devant et dos avec un voile très fin noir, à cause de la transparence (pas les manches par contre). Du coup, la coupe est un peu trop juste pour ma carrure. Bien sûr, c’est évident, il aurait fallu que le tout soit extensible!!

 

J’ai fait des finitions à la surjeteuse, en faisant un ourlet fin et serré au niveau de l’ourlet du bas et des manches.

 

J’ai ajouté une petite étiquette dans le haut du dos, utilisé de la peinture textile or avec un pochoir et des petites étoiles thermocollantes.

 

Patrons: Tshirt Plantain de Deer and Doe, modifié pour en faire un col bénitier. Manches courtes. Taille 42.

 

Fournitures:
– coupon noir avec paillettes or trouvé chez Ecolaine
– voile noir fin
– peinture textile or

 

20150712_215632 P1040807 P1040808 P1040809 P1040870

Robe Sureau en dentelle noire

La robe Sureau de Deer And Doe, fait aussi partie des patrons en ma possession.

 

Quand j’ai vu ce tissu à la grande vente Papa Pique et Maman Coud à Crac’h dans le Morbihan, je savais qu’il me le fallait, et que j’allais en faire une robe.
C’est un coton imprimé, donnant l’illusion d’une dentelle noire assez riche en motifs.

 

Le prétexte de l’anniversaire d’Amaury (2 ans déjà!) m’a fait sauter le pas: j’ai associé mon beau tissu avec le patron Sureau.

 

Comme d’habitude, tout est bien expliqué chez Deer And Doe. La difficulté de ce modèle est principalement les fronces: de chaque côté de la fausse bande de boutonnage, sur la tête de manche, et sur la jupe. Ce n’est pas toujours très simple de faire quelque chose d’harmonieux avec des fronces bien réparties.

 

Inutile d’en faire trop avec un motif aussi chargé que celui-ci. J’ai quand même ajouté sur la fausse bande de boutonnage des boutons recouverts de tissus noirs et blancs, que j’avais reçu en cadeau il y  a un long moment, avec l’achat d’un patron. Je trouve qu’ils se marient plutôt bien avec l’ensemble, sans en faire trop.

 

Dans le dos, j’ai quand même ajouté un petit rectangle de coton noir avec mon Chiche Boum Boum réalisé au pochoir et à la peinture textile blanche. J’ai glissé 3 tout petits morceaux de rubans avant de coudre mon rectangle.

 

Pas beaucoup de photos de la robe portée, à part une photo où on me voit derrière mon petit loup de 2 ans qui regarde son beau gâteau et ses bougies, entouré de son frère et sa sœur.

 

Patrons: Robe Sureau de Deer and Doe. Taille 40.

 

Fournitures:
– coton imprimé dentelle Papa Pique et Maman Coud
– Boutons recouverts reçus en cadeau
– petite chute de coton noir customisée à la peinture textile blanche et pochoir.
– chutes de petits rubans.

 

20150722_072930 20150722_073124 20150722_073149 Image Image